L'eau

 

L’eau circule en permanence dans l’atmosphère sur la terre et sous la terre, entraînée dans un cycle sans fin. Sous l’effet de 1a chaleur du soleil, l’eau des mers, des fleuves et des lacs s’évapore et devient de la vapeur d’eau qui forme les nuages.
Les nuages sont poussés par le vent. Lorsqu'ils traversent des régions froides, 1a vapeur d'eau se condense. Elle retombe sur le sol, sous forme de pluie, de neige ou de grêle.

L'eau ainsi retombée ruisselle sur le sol ou s'infiltre dans le sous-sol. Elle vient grossir les fleuves, qui eux-mêmes retournent à 1a mer et le cycle recommence.

L'eau est à l'origine de la vie. Les premiers être vivants sont nés dans l'eau, il y a plus de deux milliards d'années.
Les plantes et les animaux sont essentiellement constitués d'eau. Une laitue par exemple, contient 95 % d'eau, une pomme de terre 78 %, un œuf 75 %, un bifteck 60 %.
L'homme lui-même est le produit d'une lente évolution au cours de laquelle l'eau a joué un rôle essentiel. L'eau est le principal constituant de notre corps : L'enfant, à sa naissance a 75 % d'eau dans son organisme. Celui de l'adulte en contient encore 65 %.
Aucun être vivant ne peut vivre sans eau. L'être humain adulte doit boire en moyenne 2 litres d'eau par jour pour être en bonne santé.

A la maison, l'eau est utilisée quotidiennement comme boisson, pour la cuisson des aliments, pour la toilette, la vaisselle, la lessive, l'arrosage du jardin, etc.
Elle intervient dans le fonctionnement d'un grand nombre d'installations et d'appareils domestiques : salle de bains, toilettes, lave-vaisselle, lave-linge, chauffage central...
A la campagne, l'eau est utilisée par les agriculteurs pour l'alimentation du bétail, pour l'irrigation ou l'arrosage des cultures, pour le lavage des étables.
Dans l'industrie, l'eau est une matière première indispensable pour la fabrication de nombreux produits : il faut par exemple, 10 litres d'eau pour fabriquer 1 litre de bière, 80 litres d'eau pour fabriquer un kilo de sucre, 35 000 litres pour fabriquer une automobile. L'eau sert aussi à produire de l'électricité (barrages), à transporter des marchandises (canaux)…
Elle est présente dans nos loisirs et dans de multiples activités sportives.

L 'eau qui arrive à notre robinet est une eau potable : elle peut être bue sans risque pour la santé.

Elle est ou bien pompée dans les rivières (2), ou bien captée dans le sous-sol (eaux souterraines) (1).

Lorsqu'elle est pompée dans les rivières, l'eau subit différents traitements pour devenir potable. Elle passe d'abord dans un bassin de décantation (3) au fond duquel se déposent les matières les plus lourdes. Elle est ensuite filtrée à travers des couches de sable qui la débarrassent de ses impuretés (4). Elle est enfin stérilisée (5), c'est-à-dire débarrassée des microbes.

Le plus souvent, on utilise des eaux souterraines, dont les captages doivent être protégés. Les eaux de certaines nappes doivent être traitées, souvent par simple stérilisation.

Dans les grandes villes, l'eau utilisée chaque jour par la famille s'écoule dans les tuyaux d'évacuation des eaux usées qui parcourent la maison.

Ces tuyaux aboutissent à une canalisation plus grosse, elle-même reliée, à l'extérieur de la maison, à un égout.

Celui-ci dessert toute la commune et collecte l'ensemble des eaux usées des habitations.

A leur sortie de l'égout, les eaux sales sont purifiées dans une station d'épuration (voir "Comment l'eau est-elle épurée ?") avant d'être rejetées dans la rivière.

Cette situation idéale ne concerne cependant qu'une faible partie de la population citadine. Deux habitations sur trois ne sont pas raccordées à des égouts, ou ceux-ci se déversent directement dans la rivière.

Le réseau d'évacuation des eaux usées et son raccordement aux stations d'épuration devrait être, pour les villes, achevé à la fin du siècle.

Dans les villages, la solution au problème des eaux usées peut être l'assainissement individuel.

Chacun d'entre nous est en partie responsable de la pollution de l'eau, quand il l'utilise directement et quand il consomme des produits agricoles et industriels.

Les familles utilisent l'eau pour la boisson et la cuisine et la polluent par les toilettes (W-C), la salle de bain, la lessive et le lavage. Pour ces usages domestiques, l'eau est associée à des savons, des poudres à laver qui ajoutent encore à la pollution.

Les agriculteurs utilisent l'eau pour abreuver leur bétail et pour irriguer les terres. Les déjections animales (purin, lisier) sont polluantes pour les rivières. Les engrais mal utilisés polluent les eaux souterraines.

Les industriels utilisent l'eau pour refroidir et nettoyer les machines et pour les fabrications. Les rejets industriels pollués classiques (fromagerie, brasserie) ou toxiques (chimie) doivent être épurés avant rejet.

La pollution de l'eau est gênante, car elle perturbe l'équilibre naturel et parce qu'elle rend difficiles certains usages : baignade, eau potable, pêche, eau pour l'industrie.

L'eau recueillie par les égouts doit être épurée, c'est-à-dire purifiée avant d'être rejetée dans le milieu naturel. Cette épuration se fait dans une station d'épuration.

L'eau polluée traverse d'abord des grilles (l) qui retiennent les objets flottants (papiers, gros déchets...). Elle s'écoule ensuite dans un grand bassin appelé décanteur (2) au fond duquel se déposent les boues.

L'eau débarrassée des matières épaisses est encore très sale. On la fait passer dans un bassin d'aération (3) où des bactéries "mangent" peu à peu la pollution.

L'eau passe ensuite par un dernier décanteur (4) au fond duquel tombent les bactéries alourdies par la pollution qu'elles ont dévorée. L'eau surnageante, même si elle n'est pas potable, est suffisamment propre pour pouvoir être rejetée à la rivière (5). Celle-ci continue le travail d'épuration.

L 'eau est un bien rare et précieux. Sa préservation est l'affaire de chacun d'entre nous.

I1 suffit de quelques changements minimes dans nos habitudes quotidiennes pour lutter à la fois contre le gaspillage et contre la pollution qui menacent l'eau.

Pour limiter le gaspillage, nous pouvons par exemple éviter de laisser couler inutilement les robinets. Nous pouvons aussi faire réparer rapidement les fuites d'eau : une chasse d'eau mal réglée peut représenter un gaspillage de 100 m3 par an.

Pour lutter contre la pollution nous devons éviter de jeter n'importe quel produit dans l'évier ou les toilettes.

Choisir les produits de lavage les moins polluants et réduire la quantité utilisée éviter de jeter des détritus dans les rivières. Faire vérifier que les eaux usées de la maison passent ou bien par une installation d'assainissement individuel ou bien par des égouts qui aboutissent à la station d'épuration.

La douche

Douche ou Hammam ?

Parce que nous sommes de plus en plus nombreux à apprécier les bienfaits d'une douche matinale, que nous sommes de plus en plus exigeants, désireux d'allier beauté et efficacité de l'objet, les spécialistes du sanitaire multiplient recherches et promesses. Dans leurs vitrines et stands d'exposition trônent des cabines multifonctions aux lignes épurées, nées de l'alliance entre des designers de renom et des ingénieurs de génie.

Le receveur

Traditionnellement carré ou rectangulaire, le receveur affiche désormais une préférence pour un ovale spacieux pouvant accueillir un ou deux baigneurs. Contagion des courbes, la cabine d'angle affiche désormais elle aussi un bel arrondi. Pratiquement ? Le receveur se doit d'être antidérapant, de posséder des supports à pieds réglables en hauteur et une bonde d'évacuation rapide pour laisser les pieds au sec.

La cabine

Côté pile, des panneaux thermoformés incluant porte-savon, porte-flacons et niches de rangement, des sièges ergonomiques escamotables ou incorporés dans les parois, le mitigeur ou le mélangeur, la douche à main, le générateur de vapeur et une palette d'hydrojets latéraux orientables. Côté entrée de face ou latérale, des portes pivotantes ou coulissantes (pour une économie d'espace) en verre sérigraphié, vitrage Securit, bloquées par un système de pression pour assurer une étanchéité parfaite. Sans oublier des profilés et articulations traités pour éviter tout risque de corrosion. Quand la cabine prend des allures de salle d'eau grand thermalisme...

  1. 1. Coiffe avec clapet d'aération
  2. 2. Cinq injecteurs Rotopluie
  3. 3. Douchette à 5 fonctions sur barre
  4. articulée
  5. 4. Miroir
  6. 5. Pupitre éléctronique (Hammam)
  7. 6. Hydromassage cervical à 3 injecteurs
  8. 7. Mitigeur (mécanique outhermostatique)
  9. 8. Six emplacements porte-objets
  10. 9. Profilés de compensation
  11. 10. Hydromassage vertical à 6 injecteurs
  12. 11. Siège
  13. 12. Panneau d'inspection pour hammam
  14. 13. Hydromassage plantaire à 2 injecteurs
  15. 14. Diffuseur vapeur
  16. 15. Receveur de douche


La douchette, les jets latéraux et les robinets

Douchette à main, la plus sophistiquée offre quatre types de jet ! Envie d'une douche large, efficace et rafraîchissante ?

Optez pour le jet pluie. Léger comme le champagne et idéal pour les shampoings, le jet soft se caractérise par un mélange air et eau. Plus fort, le jet massage stimule et masse en même temps, une dernière étape avant La force concentrée du jet mono.

A ces caractéristiques, les cabines de douche type hydromassage ajoutent une multitude de douchettes latérales orientables et à puissances variables pour masser les cervicales, les épaules, les hanches, les lombaires.

Signalons que, pour éviter les longs réglages avant de trouver enfin la température idéale, certains mitigeurs peuvent être thermostatiques. Et que pour éviter les accidents que risqueraient les enfants et les personnes âgées, ils peuvent être équipés d'une sécurité antibrûlure.

Une douche pour se réveiller, un massage pour se mettre en forme !

Hammam

Douche ou Hammamm ?

Parce que nous sommes de plus en plus nombreux à apprécier les bienfaits d'une douche matinale, que nous sommes de plus en plus exigeants, désireux d'allier beauté et efficacité de l'objet, les spécialistes du sanitaire multiplient recherches et promesses. Dans leurs vitrines et stands d'exposition trônent des cabines multifonctions aux lignes épurées, nées de l'alliance entre des designers de renom et des ingénieurs de génie.

Le hammam

Que diriez-vous maintenant d'un bain de vapeur qui détende et élimine les impuretés du corps ? Pas question de quitter les lieux, les nouvelles douches hammam sont aussi génératrices d'humidité et de chaleur ! Un bonheur programmable en température et en durée (grâce à des tableaux de commande multifonctions) et, pour qu'il soit encore plus parfait, grisant de senteurs... quelques gouttes d'huiles essentielles dans le diffuseur de vapeur, et votre salon d'eau fleurera l'eucalyptus qui favorise l'élimination des toxines et décongestionne les voies respiratoires. La mandarine à l'effet anti-angoisse.Ou encore la pomme-cannelle, comme un bouquet revitalisant...

Les couleurs

Innovation aux couleurs du temps, les parois latérales des cabines émettent des tonalités propices au bien-être... Au choix, le bleu qui favorise l'apaisement. Le vert, symbole de la sérénité des moines zen. Le rouge dont la chaleur stimule le système nerveux et la circulation sanguine. Le jaune, pour lutter contre la dépression, la fatigue mentale. Le blanc enfin, avec ses vertus régénérantes. Dix-huit minutes pour combler le manque de lumière de l'hiver. Sans quitter la sécurité de sa douche !

Dernière news

Nous retrouver

La Chaleur et l'Eau sprl

Chaussée de Tubize,11 - 1420 Braine-l'Alleud

Tel:02/366.47.20

E-Mail: info@lachaleuretleau.be

Ouverture

Du lundi au vendredi

de 9.00 à 12.00 et de 13.00 à17.00